Pages

vendredi 1 juin 2012

MADAME ALFRED CARRIERE

C'est en le découvrant, il y a quelques années, sur la façade du Château de Beez que j'ai craqué pour ce rosier grimpant très très vigoureux (plus de 4 m), d'aspect léger, gracieux, élégant, très romantique. Il affiche une étonnante décontraction. Ses rameaux secondaires sont souples et presque inermes.

De ses boutons rose saumoné naissent de charmantes fleurs doubles blanc carné qui se réchauffent au coeur, d'un léger rose saumoné (8 à 11 cm épanouies) et dont les pétales se chiffonnent fort joliment. Elles dégagent un délicieux, très subtil parfum de rosier thé.








La floraison est précoce et abondante au mois de mai jusque mi-juin. Elle continue plus modérement jusqu'aux gelées.

Ici, il occupe un mur plein sud de 3 m de large sur 4 m de hauteur. Je dois le tailler légèrement en fin de saison et assez sévèrement en mars pour le limiter à cette dimension.





On dit qu'il réussit bien à mi-ombre ou sur un mur au nord et qu'il faut veiller à lui donner un emplacement protégé car il craint les climats rudes et les courants d'air. Mais, au regard de son évolution ici, il semble très rustique pour un Noisette.  Juste qu'il faut être patient car il ne donne le meilleur de lui-même qu'à sa 3è année.

Il a, à son pied, le geranium Orion, à sa gauche, la clématite Etoile Violette et à sa droite, la clématie Margot Koster.





Rosier Noisette
Obtenteur : Joseph Schwartz (France), 1879.

5 commentaires:

  1. Eh oui, c'est ce que l'on dit et j'espère que c'est vrai car j'ai pour projet, quand la façade sera refaite, de le planter au nord! Il est tellement beau cet Alfred!

    RépondreSupprimer
  2. il est en fleurs chez moi aussi mais je vais devoir le maitriser car il commence à prendre de l'ampleur et la place que je lui ai réserver est à respecter !il est à mi-ombre et ça ne le gène pas

    RépondreSupprimer
  3. j'espère qu'il s'adaptera ici aussi bien que chez toi..
    3 ans ! il faudra être patients ! en tout cas, il offre 3 petites roses ici pour son premier printemps je vais tout couper avant de partir

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai planté en automne 2012, au pignon Sud-Ouest de la maison. Il semble avoir résisté à son premier hiver.
    Je suis impatiente de voir ses premières fleurs.
    Histoire à suivre...
    Merci pour ce beau blog.
    Fabienne

    RépondreSupprimer
  5. A Lyon , le plus merveilleux des rosiers , en plus ses feuilles sentent bon sous la pluie , je ne le taille que tous les 3 ans , il est libre et il est né dans mon quartier . Il est déjà en pleine floraison cette année

    RépondreSupprimer